Les Chevaliers 2002

 

Thibaut ou la croix perdue



 


synopsis : Thibaut ou la croix perdue
Thibaut, fils bâtard du déplorable comte d'Edesse et de Turbessel, a été élevé à la cour de Jérusalem avec le prince héritier Baudouin, dont il devient l'ami et l'écuyer. A ce garçon beau comme un ange et paré des plus nobles qualités, mais atteint de la lèpre, Thibaut se voue corps et âme. Il l'accompagne aux quatre coins du royaume dans un combat incessant, malgré la maladie, contre l'hégémonie de Saladin, un combat que le prince mènera jusqu'à sa mort, à vingt-quatre ans !

Son amitié totale pour Baudouin n'empêche pas Thibaut d'être profondément amoureux d'Isabelle, la demi-s?ur de celui-ci, d'un amour qui durera toute sa vie, même quand elle coiffera la couronne de Jérusalem, entrant ainsi dans un bien étrange destin.

Auprès de ces quatre personnages, se presse l'entourage royal : la mère de Baudouin, nymphomane, perverse ; sa fille Sibylle, ravissante, froide, égoïste ; les barons plus ou moins fidèles, ou rapaces. Pendant que les intrigues se multiplient, le royaume court à sa perte, sous le regard des mystérieux Templiers.

 
♣ détail intéressant : Inscription
« A la mémoire de Baudouin IV, le jeune roi lépreux qui fut le plus pur jéros du royaume franc de Jérusalem .
 
Renaud ou la malédicition
 
synopsis : Renaud ou la malédition
Près de la "Tour oubliée", Renaud vient d'enterrer son aïeul Thibaut, le Templier banni auquel il a juré de retrouver la Vraie Croix pour la remettre au roi de France. Une accusation de parricide qui pèse sur lui l'oblige à chercher refuge à la commanderie de frère Adam. Le Temple est prêt à l'accueillir. Seulement Renaud n'a que dix-huit ans et il veut vivre, c'est-à-dire aimer, car les femmes l'attirent...

Entré au service du baron de Coucy, il aborde alors la cour du futur Saint-Louis, où règne la redoutable Blanche de Castille, mère du Roi, qui voue d'emblée une inexplicable animosité à Renaud. Mais il y a aussi Marguerite de Provence, la jeune Reine, dont il tombe passionnément amoureux.

C'est alors que l'accusation de parricide le rattrape et que sa vie se change en cauchemar. A qui Renaud va-t-il confier cette vie qu'on veut lui ôter? A l'incroyable Baudouin II de Constantinople, empereur sans le sou de l'ancienne Byzance? Au pape Innocent IV, dont il espère au moins un peu d'aide? A Robert d'Artois, le frère du Roi, c?ur de feu et tête folle? Au Roi lui-même, qu'il n'aimera jamais? Ou bien à Marguerite, en train de découvrir que la vie auprès d'un saint n'a pas grand-chose à voir avec le bonheur?

Le chemin sera rude pour triompher des obstacles et chausser enfin les éperons d'or. Un chemin qui, par Chypre, Damiette, La Mansourah et la Syrie, est celui de la septième croisade. Un chemin tout au long duquel Renaud rencontrera l'ennemi - d'autant plus redoutable qu'il se cache sous la puissance des Templiers -, mais aussi d'étonnants visages de femmes: Hersende, le "médecin" du Roi, Flore, sans scrupules et passionnée, Sancie enfin, qu'il appelle "l'amusant petit laideron"

 
Olivier ou les trésors templiers


synopsis :
Olivier ou les trésors templiers
Pour apaiser la colère de Saint Louis et sauver sa tête, Renaud de Courtenay a épousé Sancie de Signes à Saint-Jean-d'Acre. De ce mariage précipité bientôt devenu un grand amour, un fils est né : Olivier.

Une vie de gloire et de bonheur s'ouvrait devant l'enfant. Mais, quand le jeune homme annonce à ses parents qu'il a décidé de devenir templier, c'est la désolation et le déchirement.

En effet, à cette époque, le Temple, chassé de Terre Sainte, court à sa perte. Philippe le Bel ne tolérera plus longtemps le pouvoir qu'il représente. Il est urgent de mettre à l'abri les trésors templiers, notamment le plus précieux d'entre tous : l'Arche d'Alliance. C'est Olivier qui est chargé de cette très dangereuse mission.

Lui qui pour respecter la loi du Temple s'est toujours voulu à l'écart des femmes, rencontre sur son chemin une éblouissante jeune fille : Aude, dont le père est maître bâtisseur de cathédrales. Bouleversé dans son coeur, Olivier doit en même temps subir les persécutions dont sont victimes tous les templiers. La mort sur le bûcher de leur Grand Maître Jacques de Molay, la folle révolte des bâtisseurs, les intrigues à la cour du Roi, où Aude est la suivante de Marguerite de Bourgogne, tous ces malheurs et ces tumultes vont faire couler le sang et accumuler des ruines sur lesquelles la fleur de l'espérance peine à éclore.

 
♣ détail intéressant :Dédicace dans Olivier ou les trésors templiers - tome 3
A ma fille Anne, ma si précieuse collaboratrice...
 
♣ détail intéressant : Note de Juliette Benzoni dans Thibaut ou la croix perdue - tome 1
D'ou viennent les Rois de Jérusalem ?

Au commencement était Godefroi de Bouillon que tout le monde connaît et qui prit la Ville sainte en 1099, au cours de la première croisade. On lui offrit d'en devenir le roi, mais il refusa en dsant qu'il ne porterait pas couronne d'or là où le Christ avait porté couronne d'épines. Il se contenta donc du tire assez vague d'avoué, lui, d'être couronné et devint Baudouin Ier.
Aucune de ses trois épouses successives ne lui donna d'enfant. Quand il mourut en 1118, les barons de Terre Sainte offrirent le trône à son cousin, Baudouin du Bourg, de la maison de Rethel, qui était alors comte d'Edesse. Et Baudouin du Bourg devint Baudouin II.
De son mariage avec la princesse arménienne Morfia, il eut quatre filles. L'aînée, Mélisende, devait recueillir l'héritage royal, mais ne pouvait régner seule sur une terre aussi turbulente. Sa main et son trône furent offerts à un croisé de très haut rang: Foulques d'Anjou, un Plantagenêt, qui régna de 1131 à 1144.
A son époux, Mélisende donna deux fils. L'aîné devint le roi Baudouin III, de 1144 à 1162, date où la mort le prit, trop jeune. Son frère Amaury lui succéda soul le nom d'Amaury Ier, mais il dut, avant de coiffer la couronne, répudier sa femme Agnès de Courtenay dont la réputation était détestable. Il en avait cependant deux enfants : le petit Baudouin (futur Baudouin IV) et Sybille, dont les droits au trône furent déclarés imprescriptibles. Remarié à la princesse byzantine Marie Comnène, Amaury Ier en eut une fille : Isabelle.
Atteint de la lèpre dès l'âge de neuf ans, Baudouin IV fut cependant sacré en 1173 et devint ce roi héroïque jusqu'au prodige dont on va lire l'histoire... ainsi que celle de ses successeurs. J.B
 








 © 2008 - 2016 par linda compagnoni walther
design par LaLuna